Brad Mehldau joue The Beatles à la Philharmonie de Paris

Brad Mehldau joue The Beatles à la Philharmonie de Paris

Disponible sur france.tv
Les chefs-d’œuvre des Beatles revisités à travers le jazz, c’est le défi que relève le grand pianiste américain Brad Mehldau en s’emparant du répertoire des “Fab Four”. Un concert exceptionnel à vivre en direct puis en replay depuis la grande salle Pierre Boulez à la Philharmonie de Paris. Apprêtez-vous à chantonner sur les airs addictifs de Lennon et McCartney, 50 ans après la séparation du légendaire groupe britannique !    À propos de Brad Mehldau :  Le pianiste de jazz Brad Mehldau se produit depuis le début des années 1990 avec son trio et en tant que récitaliste. Sa personnalité musicale forme une dichotomie, entre, d’un côté, l’improvisateur qui sait garantir l’effet de surprise et l’émerveillement, et de l’autre, un artiste fasciné par la construction formelle de la musique. La structuration de sa pensée musicale est alors au service de l’expression. Ces deux aspects de la personnalité de Brad Mehldau se mêlent et s’opposent, provoquant un effet se rapprochant du chaos organisé. En parallèle de ses activités en trio et en solo, Brad Mehldau travaille avec de nombreux musiciens de jazz comme : Pat Metheny, Charlie Haden, Lee Konitz, Michael Brecker, Wayne Shorter, John Scofield et Charles Lloyd. Depuis plus de dix ans, il collabore avec des personnalités qu’il a toujours admirées : les guitaristes Peter Bernstein et Kurt Rosenwinkel, le saxophoniste Mark Turner... Hors de la sphère du jazz, Brad Mehldau a réalisé divers enregistrements (Teatro de Willie Nelson, Scar du chanteur et compositeur Joe Henry). On a pu entendre sa musique au cinéma (Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick, The Million Dollar Hotel de Wim Wender). Il a également composé la bande originale du film français "Ma femme est une actrice" (Yvan Attal, 2001). Le Carnegie Hall de New-York lui a par ailleurs commandé plusieurs oeuvres pour piano et voix : "The Blue Estuaries", "The Book of Hours: Love Poems to God" ; enregistrées avec la soprano Renée Fleming, ces pièces forment l’album "Love Sublime" en 2006, tandis que paraît la même année chez Nonesuch House on Hill, disque comprenant ses compositions jazz pour trio. En 2008, le Carnegie Hall lui commande un cycle de sept chansons d’amour pour la mezzo-soprano suédoise Anne Sofie von Otter, créé en 2010. "Love Songs" (Naïve, 2010), double album dédié à ce cycle combiné à une sélection de chants français, américains, anglais et suédois, a été largement salué par la critique. En 2013, Brad Mehldau crée "Variations on a Melancholy Theme", une pièce pour orchestre qu’il a interprétée aux côtés de l’Orpheus Chamber Orchestra et du Britten Sinfonia. Pendant les saisons 2009-2010 puis 2010-2011 Brad Mehldau a été Artiste en résidence du Wigmore Hall de Londres, organisant des cycles de concert de jazz. Il est titulaire de la Richard and Barbara Deb’s Composer’s Chair du Carnegie Hall, devenant ainsi le premier artiste de jazz à détenir ce poste depuis sa création en 1995 – parmi ses prédécesseurs, on compte Louis Andriessen, Elliott Carter et John Adams.     Crédit photo : David Bazemore