Violences à Karthoum pour la passation de pouvoir

Violences à Karthoum pour la passation de pouvoir

Disponible sur ARTE
Cinq civils et un militaire ont été tués à Khartoum devant le QG de l'armée. C'est là que des manifestants se rassemblent depuis le 6 avril pour demander une passation du pouvoir de l'armée vers des instances civiles. Ceux qui étaient présents lors de la fusillade accuse des hommes du président déchu Béchir. La tension est toujours vive dans les rues de la capitale soudanaise.