Schacko Klak

Schacko Klak

Disponible sur iTunes
Ce titre du film est un amalgame des mots « Schacko » casque et « chapeau claque ». Le film commence en l'année 1942 dans un petit village luxembourgeois sous l'occupation nazie. La guerre n'a pas encore trop affecté la vie du village. A travers les yeux de Chrëscht Knapp, 11 ans, fils de menuisier, nous faisons connaissance avec sa famille et les gens du village. La plupart sont engagés d'une façon ou d'une autre dans la résistance, mais quelques-uns collaborent avec l'occupant. Chrëscht, lui, garde les vaches de son grand-père avec son amie Jhuliett ou passe son temps dans son arbre au beau milieu de la forêt. Puis soudain tout bascule. Un habitant du village est exécuté pour avoir participé à la grève générale du 9 octobre 1942. Les jeunes Luxembourgeois sont enrôlés de force dans la Wehrmacht. Des habitants du village sont arrêtés, d'autres déportés en Silésie. La Gestapo perquisitionne les maisons pour trouver les réfractaires. La maison Knapp ne fait pas exception et Chrëscht non plus ne restera pas à l'écart, au dernier moment il peut avertir et sauver le fils du voisin qui se cache dans le grenier. C'est alors que la famille doit reconnaître que Chrëscht n'est plus un enfant et qu'il doit être pris au sérieux. Quand il grimpe une dernière fois dans son arbre pour être à l'abri du monde et de la guerre, il voit passer dans le ciel des bombardiers alliés qui volent en direction de l'Allemagne.
En vedette Claude Wagner, André Jung, Michele Clees
Réalisateur Frank Hoffmann, Paul Kieffer